VIGNEAULT

Je vous arrive très d'ailleurs

Funambule in Étraves

Je prendrai dans ma main gauche                                                                                  Une poignée de mer                                                                                                      Et dans ma main droite                                                                                                  Une poignée de terre                                                                                                      Puis je joindrai mes deux mains                                                                                      Comme pour une prière                                                                                                  Et de cette poignée de boue                                                                                              Je lancerai dans le ciel                                                                                                      Une planète nouvelle                                                                                        

Extait du poème Le poète in Étraves (1959)                                                       

Il y a longtemps de cela j'ai lu dans un livre qui traitait de l'histoire des religions cette définition du prophète chez les Juifs : il était toujours issu du peuple et renouvellait la tradition par un enseignement frais et audacieux qui ébranlait les colonnes du temple où pontifiaent les doctes prêtres engoncés dans leurs ''vérités" un peu trop figées, des vérités un peu mortes en quelque sorte.

Des hommes et des femmes apparaissent, peu importe qu'on les appelle prophètes, philosophes, penseurs, visionnaires ou artistes, pour répondre à un besoin que la collectivité sent et appelle mais n'arrive pas à cerner. Les peuples ont toujours eu besoin de guides ou alors d'esprits allumés qui sauraient les inspirer, les nommer, les... chanter à un moment précis de leur histoire.

Le cas de Vigneault est très particulier. L'homme de Natashquan (là où on chasse l'ours) est arrivé multiple, en effet on trouve à la fois chez lui le danseur, le conteur, le gigueur, le chanteur, le poète, l'historien, le pédagogue, et j'en passe. On dit que Gaston Miron avait été trés impressionné, comme secoué, par cette citation de Patrice de la Tour du Pin : Les peuples qui n'ont plus de  légendes sont condamnés à mourir de froid. Le fils de Willie Vigneault et Marie Landry semble s'être chargé d'une mission comme s'il y avait urgence, s'assurer que son peuple ne meure pas de froid en ce pays qui ressemblait plus à l'hiver qu'à un pays. Comme le dit le journaliste français dans Chansons d'aujourd'hui (Seghers 1969) : ''La vérité est que toute civilisation a besoind d'une histoire (...) Or le Québec n'avait plus d'histoire, plus de légende (...) Vigneault arrive, il dit : Notre peuple nous le connaissons vraiment mal. Écoutez-moi, je vais vous le présenter.''

Dans Le Devoir, en 1966, Gil Courtemanche, en parlant de ses peronnages, écrit qu'ils sont ''exactement des archétypes''. C'est quelque chose comme une mythologie que le poète de la Côte Nord a créé avec une brochette de personnages plus grands que nature, donc des héros qui ont pour nom Jack Monoloy, Jos Hébert, Jean du Sud, Zidor le Prospecteur, Jos Monferrand, John Débardeur, Ti-Paul la Pitoune, Caillou La Pierre, Paul-Eu-Gazette, La Corriveau... 

Vigneault est apparu, rappeleons-le, au début des années 1960 alors que naissait le phénomène des boîtes à chansons. S'y produisaient ce qu'on appelait alors les chansonniers à qui, dans certains cas, Vigneault a offert des textes de qualité, nous pensons à Pierre Calvé, Claude Léveillée et Claude Gauthier. Cela a été dit mille fois, ça brassait au Québec durant ces années, il y avait un éveil collectif. Mais ailleurs également. Aussi a-t-on vu aux États-Unis s'amener les chanteurs folk, lesquels pratiquaient le protest song comme Phil Ochs, Joan Baez, Tom Paxton et l'incontournable Bob Dylan. Au Canada, on trouvait Ian and Sylvia Tison, Buffy Sainte-Marie, Gordon Lightfoot et Penny Lang, en Angleterre Martin Carthy, en Écosse Bert Jansch, en Irlandel  Tommy Makem. et en Allemagne de l'est le dissident Wolf Bierman. Ça bougeait en Amérique du sud aussi où la chanson engagée se faisait entendre avec force avec Mercedes Sosa en Argentine, Violetta Parra au Chili, Chico Burque au Brésil, etc. 

 


Dernière modification: 06 fév 2019